https://jfchenin.blogs.com > amarante

« Retour à amarante

Delhi 5

Delhi 5

L'avenue est vide. Le feu ne tarit pas la nuit. Il invente les rires et les blessures du matin.

Lien permanent